Contrôle IR

Fonctionnement

Le Contrôle IR est utilisé pour les codes IR complexes qui envoient toujours des codes différents en appuyant simultanément sur la télécommande. La climatisation Hitachi en est un exemple.

ir_steuerung

Propriétés du bloc

Jusqu’à 6 valeurs analogiques (AQ1-AQ6) peuvent être converties en une séquence de commande IR. Ceci est produit sous forme de texte à la sortie TQ. À TQ, un bouton appris de la télécommande doit être connecté, cela ne doit pas nécessairement être un bouton spécial. Dans les propriétés du contrôle IR, la commande IR définira les fonctions requises. La spécification de la commande IR définit la structure de la séquence de commande IR.

Attention: L’ensemble ne fonctionne qu’avec des codes IR simples composés d’un bit de départ (S) et d’un bit de fin (E), ainsi que de 0 et 1 seulement. La commande utilisée doit commencer par un bit de début et se terminer par le bit de fin. Une commande incomplète ou incompatible n’enverra pas de commande du contrôleur IR.

 

Entrées

NomDésignationDescriptionDomaine de valeurUnité
AQ1 – AQ6Entrée analogiqueValeurs analogiques à convertir en une séquence de commandes.

Sortie

NomDésignationDescriptionDomaine de valeurUnité
TQSortie texteSortie qui génère la séquence de commandes définie par la commande IR et peut être connectée à l’actionneur IR.

 

Construction d’une commande IR

Fondamentalement, dans une commande IR, les différents blocs de commandes sont séparés par un espace. Par conséquent, aucun espace ne peut être utilisé dans un bloc de commandes. La séquence de commande peut être longue de 256 bits. Le bit de départ et le bit de fin sont omis dans la commande IR.

Bloc de valeur

Avec ce bloc, la séquence de commandes peut être influencée par les entrées. Pour cela, les mots-clés ‘V1-V6’ sont utilisés de manière représentative pour les entrées ‘AQ1-AQ6’. Dans un bloc de valeurs, des séquences de bits pour différentes valeurs d’entrée peuvent être définies pour une entrée. Par exemple, un bloc de valeur commence par le mot-clé ‘V1’ et est séparé des définitions de valeur par un deux-points »:« . Ceci est suivi d’une énumération de définitions de valeurs séparées par un point-virgule « ;« . Une définition de valeur consiste en la valeur d’entrée et la séquence de bits correspondante la représentant, séparées par deux points. Les nombres décimaux sont donnés avec un point de séparation (par exemple 16.5).

Exemple:
Bloc de valeur: V1:0:0000;1:0001;2:0010;3:0011;4:0100; => Si AQ1 a la valeur 3, la séquence de bits 0011 est utilisée pour ce bloc de valeurs.

Bloc de constante

Avec ce bloc, une séquence de bits constante peut être définie dans la séquence de commandes. Le mot clé « C » est utilisé pour cela. Un bloc constant commence par le mot-clé et est séparé par un deux-points, à partir de la chaîne de bits correspondante.
Exemple:
Bloc de constante: C:0101101000001 => la séquence de commandes utilise la séquence de bits statique 0101101000001.

Bloc checksum

Avec ce bloc, une somme de contrôle de 8 bits peut être insérée dans la séquence de commandes. Pour cela, le mot clé « S » est utilisé. Un bloc de somme de contrôle commence par le mot-clé et est séparé par deux points « : » des définitions. Ensuite, après la variante de somme de contrôle à utiliser, vous pouvez choisir entre deux méthodes de somme de contrôle communes pour les commandes IR (S:1 ou S:2). La somme de contrôle est calculée à partir de la séquence de commande complète.

Bloc inverseur

Avec ce bloc, les séquences de bits peuvent être copiées et inversées dans la séquence d’instructions. Le mot clé « I » est utilisé pour cela. Un bloc onduleur commence par le mot-clé et est séparé des définitions par deux points « :« . Par la suite, la position relative des bits à copier suit et est séparée par un point-virgule « ; » du nombre de bits à inverser.
Exemple:
Bloc d’inversion: I:8;4 => compte 8 positions depuis la fin et utilise 4 bits sous forme inversée pour la séquence d’instructions.
Commande IR: C:0101101000001 I:8;4 =>La partie copiée correspond ici à ‚0100‘, celle-ci est inversé (‚1011‘) puis inséré dans la séquence de commande. La séquence de commande qui en résulte donc dans cet exemple est 01011010000011011.

Création d’une commande IR

Pour créer une commande IR pour une télécommande, il est nécessaire de connaître leur structure de commande. La structure est soit obtenue directement du fabricant de l’appareil, soit manuellement à partir des commandes envoyées. Le contrôle IR lui-même est généralement nécessaire quand il s’agit d’un climatiseur. Ces télécommandes ont souvent un affichage sur lequel l’état actuel du climatiseur est affiché. Grâce à ces modifications, l’état complet est transmis à la climatisation par le biais d’une commande IR. Afin de pouvoir comprendre la structure de cette commande, il était possible d’apprendre plusieurs commandes de la télécommande pour la première fois et de noter quel statut était actif pour quelle commande apprise. Avec cette information, on peut alors trouver peu à peu quelles séquences de bits ont quelle signification dans la séquence de commandes. Dans Loxone Config, la séquence de commande transmise peut être lue en conséquence. Si l’on sait exactement comment la commande est maintenant configurée, elle doit toujours être convertie en une commande IR. Il convient de vérifier quelles fonctions de l’appareil sont réellement nécessaires pour contrôler l’appareil. Des fonctions spéciales peuvent être omises dans la plupart des cas.

Exemple de programmation

Système de climatisation HITACHI

La séquence de commande du système de climatisation Hitachi est entrée dans les propriétés du contrôle IR sous commande IR « :

C:100000000000100000000000 C:00000010 I:8;8 C:11111111 I:8;8 C:10100111 I:8;8 C:10010001 I:8;8 C:00100000 I:8;8 C:11111100 I:8;8 C:1
V1:17:01010;18:11010;19:00110;20:10110;21:01110;22:11110;23:00001;24:10001;25:01001;26:11001;27:00101;28:10101;29:01101;30:11101 C:00 I:8;8 V2:0:1111;1:0001;2:0010;3:0011;4:0100 V3:0:1000;1:0100;3:0010 I:8;8 V4:0:1000;1:0000;2:0100;3:0010;4:0110;5:0001;6:0110;7:0011 C:0000 I:8;8 S:1

Entrée (AQ1)Température 18 – 30 °CTempérature
Entrée (AQ2)0 = Auto, 1 = Chauffage, 2 = Séchage, 3 = Refroidissement, 4 = VentilateurMode
Entrée (AQ3)0 = Bas, 1 = moyen, 2 = hautVentilateur
Entrée (AQ4)0 = Auto, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7Position des lamelles

ir_steuerung

Système de climatisation MITSUBISHI

La séquence de commande du système de climatisation Mitsubishi est entrée dans les propriétés du contrôle IR sous commande IR « :

C:110001001101001101100100100000000000000000000100000 V2:0:001;1:100;2:010;3:110;4:111 C:00 V1:16:0000;17:1000;18:0100;19:1100;20:0010;21:1010;22:0110;23:1110;24:0001;25:1001;26:0101;27:1101;28:0011;29:1011;30:0111;31:1111 C:000001101100 V3:0:000;1:100;2:010;3:110;4:001;5:101 V4:0:00001;1:10010;2:01010;3:00110;4:10110;5:11110 C:00000000000000000000000000000000000000000000000000000000 S:1

Entrée (AQ1)Température 16-31°CTempérature
Entrée (AQ2)0 = Auto, 1 = Chauffage, 2 = Séchage, 3 = Refroidissement, 4 = VentilateurMode
Entrée (AQ3)0 = OFF, 1 = étape 1, 2 = étape 2, 3 = étape 3, 4 = étape 4, 5 = AutoVentilateur
Entrée (AQ4)0 = Auto, 1,2,3,4,5, 6 = freiPosition des lamelles

DELONGHI PAC AN97 REAL FEEL

La séquence de commande du climatiseur DeLonghi est entrée dans les propriétés du contrôle IR sous commande IR « :

C:11010010 V3:18:01100;19:11100;20:00010;21:10010;22:01010;23:11010;24:00110;25:10110;26:01110;27:11110;28:00001;29:10001;30:01001;31:11001;32:00101; C:0 V4:0:00;1:10;2:01;3:11; V1:0:0;1:1 V2:0:00;1:10;2:01; C:000000011000000000000

Les fonctions des entrées se trouvent dans le tableau suivant.
EntréeDésignationDomaine de valeur
AQ1I/O0/1
AQ2Mode0 = Refroidissement
1 = Déshumidifier
2 = Ventiler
AQ3Température18°C – 32°C
 AQ4Vitesse de ventilation0=Auto
1 – 3 = Vitesse de ventilation

Vous trouverez ici un exemple de fichier (en allemand) dans lequel le climatiseur est intégré en conséquence. (À partir de la version 10.0.7.23 – version bêta publique)